Profession Ostéopathe

Etudes et diplôme

Six années d’études sont nécessaires à la formation de l’ostéopathe. Les études sont basées sur une connaissance approfondie de la physiologie, de l’anatomie, de la sémiologie (étude des signes cliniques) et de l’ostéopathie proprement dite.

Depuis 2002 la profession d’ostéopathe est reconnue par l’Etat français. Depuis 2007, l’utilisation du titre d’ostéopathe est soumise à réglementation en France. En effet, une autorisation d’user du titre d’ostéopathe est délivrée par la DRASS à chaque praticien diplômé d’une école agréée par l’Etat.

Seuls les ostéopathes dits exclusifs (c’est-à-dire qui ne pratiquent que l’ostéopathie) et déclarés comme tels auprès de la DRASS ont le droit d’user du titre d’ostéopathe.

Déroulement d'une consultation

La consultation d'ostéopathie commence toujours par un interrogatoire clinique du patient visant à connaître son motif de consultation, permettant d'écarter une cause non mécanique des douleurs et de comprendre le mode d'apparition de la pathologie tout en tenant compte des antécédents médicaux du patient.

Cet entretien est essentiel pour savoir si le motif de consultation du patient relève d'un traitement ostéopathique ou d'un autre traitement, auquel cas votre ostéopathe saura vous orienter vers le praticien compétent et qualifié pour cela. 

Parfois l'ostéopathe peut avoir recours à des examens médicaux complémentaires, tels que radiographies, IRM, échographies, analyses médicales etc. pour préciser son diagnostic.   

 

Ensuite, au moyen de tests cliniques (tests de mobilité, tests palpatoires...), l'ostéopathe identifie les structures articulaires, musculaires ou les organes responsables de la pathologie. Ces tests sont réalisés sur le patient en sous-vêtements ou en vêtements près du corps afin d'identifier au mieux les parties du corps responsables des douleurs ou blocages ressentis par le patient.

Une fois le diagnostic ostéopathique posé, votre ostéopathe va vous traiter en utilisant différentes techniques manuelles visant à récupérer un bon fonctionnement biomécanique de votre corps.

Ces techniques peuvent être des mobilisations douces et répétées ou bien des mobilisations rapides et de faible amplitude.

 

À la fin de la consultation, l'ostéopathe refait ses tests palpatoires et de mobilité afin de vérifier l'efficacité de son traitement.

Après la consultation

Parfois quelques jours sont nécessaires pour que le patient ressente tous les bienfaits de la séance d'ostéopathie.

En effet, le corps a besoin d'un temps de récupération pour recouvrer son bon fonctionnement. il est donc indispensable de prévoir de 3 à 7 jours sans activité physique excessive après la séance.

 

Une deuxième voire une troisième séances peuvent être nécessaires pour que le traitement soit complet.

Ceci dépend essentiellement du motif de consultation et de la réaction du corps au traitement. En effet, plus la pathologie est ancienne ou chronique, plus il faudra de séances pour rétablir l'équilibre biomécanique de l'organisme. 

 

À titre préventif, une à trois séances par an peuvent éviter les récidives et permettre au corps de maintenir son fonctionnement physiologique correct.